Archive

Archive for the ‘the sun trip’ Category

le solaire est là !!

2 février 2013 1 commentaire

après quelques temps sans nouvelles en voici une belle !!

sa y est , j’ai les panneaux solaires ,  il y a maintenant 300Wc de panneau en cours de montage sur le WAW

2013-01-17 18.24.15

 

voici les panneaux lors de la réception

 

2013-02-02 11.36.01-2 2013-02-02 11.40.40 2013-02-02 11.40.48 2013-02-02 11.40.55

 

et le tout rend déjà pas trop mal ^^ 291W en hiver en Normandie , c’est assez énorme !! plus de photos bientôt , quand la fixation sera fini

 

Publicités

Test d’un panneau solaire

25 juin 2012 2 commentaires

Voilà donc les premières images du panneau que j’ai acheté en Australie.

Petit retour sur le panneau, vers 14h une petite éclaircie et je rechargeais ma batterie avec 26.5w (pour un panneau donné à 30W max c’est plutôt pas mal).

Je n’ai pas les bénéfices du « double face » (10w supplémentaire possible avec éclairage de la face arrière) car le panneau est pour le moment posé à même le vélomobile.

Une première vue de dessus…

On peut voir la texture armée (fibre de verre), du polymère qui encapsule et les cellules back contact (contacts sur la face arrière uniquement).

Une autre de dessus…

Détails des cellules…

Vue sur la face arrière !

Détail de la face arrière…

Un autre détail, on peut voir les connections réduites à leur minimum (8mm de long).

J’ai hâte de pouvoir faire d’autres tests avec un soleil entier et pas juste des passages… Il est aussi prévu de tester avec un miroir pour éclairer la face arrière ( 35W prévu ^^).

petite mise à jour du 24/09/12:

après avoir tester ce panneau avec un contrôleur de charge mppt  adapté à ma batterie, le rendement n’est pas ci bon que cela , le panneau à en effet un bon rendu lorsqu’il est exactement en face de soleil mais perd très rapidement ses performances quand il est à plat , j’ai pu voir un passage de 21w bien orienté ( valeur fin septembre auquel il faut déduire le rendement du contrôleur de charge)  à 10w lorsqu’il est à plat il ne convient donc pas à ce que je veux en faire  , je continue donc à chercher LA solution solaire…

Petit compte rendu d’une balade

Je reviens d’un petit tour et après le réglage de parallélisme fait précédemment et le fait de moins resserrer les pivots, c’est déjà mieux. J’étais en musculaire sans assistance, mieux pour l’entraînement…)  avec un top slick en 1.20 à l’arrière et les 2 flasques et je suis bien content du résultat.

J’arrive à tenir sur le plat à 42 voir 45km/h (pas des années mais je l’ai fait sur les 5km de la fin sans problèmes), le top slick en 1.2 rend l’arrière très « rigide » et rebondi sur les bosses de la route (bon il faut quand même une bonne bosse pour que ça soit dérangeant).

Pour les chiffres : 22km, 30km/h de moyenne en ayant suivi des cyclistes la moitié du parcours à 22km/h de moyenne. J’ai fait aussi une pointe à 76km/h, (ne connaissant pas la route je n’ai pas voulu aller plus vite, je ne voyais pas la sortie du virage…) cadence moyenne à 66tr/min (mais je ne pédalais pas beaucoup pour suivre les cyclistes).

Je me suis rendu compte que la cadence où je me fatigue le moins est plus haute que je ne le pensais, soit environ 95tr/min et je pense passer à des manivelles plus petites (160mm?) pour éviter les douleurs aux genoux qui reviennent après une trentaine de km.

L’assistance à pour le moment été complètement démontée, seul le cycle analyste est resté (j’ai même enlevé le contrôleur). Le waw était donc remis en configuration à 28kg, il me manque juste les kojak en 1.35 pour l’avant, avec il devrait, je l’espère, être un poil plus facile à lancer et j’aimerai bien que la vitesse sur le plat prenne 2 ou 3km/h , histoire de pouvoir rester à 45/50 assez longtemps.

Pour ce qui est du contrôle (ou plutôt de la perte de celui-ci) ce qui m’embête c’est que le milan sl à 75km/h se tient à 2 doigts alors que je dois avoir les 2 mains sur les commandes à plus de 60km/h avec le WAW … j’ai quand même la douce impression que le sl est bien mieux étudié à ce niveau mais les nouveaux waw ont dû être améliorés depuis.

Sinon mes roulettes font un bruit d’enfer et je vais devoir trouver une autre solution (des nouvelles roulettes …). En bonus, une petite photo avec les beaux enjoliveurs en coroplast que je me suis fait hier tenu avec des Rilsan, c’est parfait et le gain est sensible (je dirais 2km/h sur route identique).

Sinon à bientôt pour de nouvelles aventures de Bill (et oui ! Il lui fallait un nom) même s’il est marqué velo-mobile.fr.

Voilà LE vélomobile

13 mai 2012 1 commentaire

Voilà… Le vélomobile ramené de Belgique hier, c’est génial 😉 Bientôt plus sur lui, en commençant par une bonne vérification de l’ensemble.

Alors voilà comment transporter 2m90 sur une voiture ^^ Je suis content qu’il ne soit pas plus lourd ( 28kg ).

Sur le toit (on a bien essayé de le faire rentrer en le démontant mais rien à faire !).

Ensuite est venu le temps des réglages (pédalier, siège).

Voici quelques photos de l’intérieur,

Pour commencer l’arrière…

On voit qu’il y a de la place de disponible (le siège est à 10cm du passage de roue donc l’arrière laisse de la place).

Maintenant l’avant : là aussi, il y a de la place sur les cotés devant les passages de roue (derrière aussi en passant).

On peut y voir le pédalier tout ce qu’il y a de standard.

Et les roulettes (qui n’ont pas fini de m’embêtées).

D’autres photos de l’extérieur, visière avancée.

Une des 2 roues avant avec frein à tambour.

Et des photos d’ensemble.

Il y a plus moche quand même.

Voila donc la « bête ».

Quelle est la solution solaire adaptée ?

30 avril 2012 2 commentaires

Le cahier des charges pour ce qui est solaire est simple et souvent le même : puissant  pour diminuer la surface à recouvrir, léger pour diminuer le poids final, fin pour diminuer au maximum la traînée aérodynamique, souple pour s’adapter à toutes les situations.

Partant de ce cahier des charges, les recherches ont été longues car peu de produits correspondent. Les panneaux vendus pour la mise en place sur des habitations sont très lourds.

panneau solaire 100w haut rendement de 8kg

Pour un panneau de 100w, le poids se situe entre 7 et 12kg, ce qui n’est pas pensable sur un vélomobile car l’emplacement très en hauteur rendrait le véhicule très instable avec de fortes chances de se retourner dans les virages. De plus, ils ne sont pas souples et assez épais ce qui nuisent à la mise en place et à l’aérodynamique. En revanche, leurs parties supérieures en verre et leurs encadrements en aluminium les rendent assez solides.

Une autre catégorie sont les panneaux très souples qui eux sont pliables tellement leur souplesse est importante.

panneau souple de 27w

Le problème est que ces panneaux ont un rendement très faibles, environ le tiers du panneau rigide ( 27W pour 0.84m² alors que le panneau rigide haut rendement fait 0.73m² pour 100W). Etant limité en surface de panneau solaire, le rendement est trop faible pour mon utilisation cela me limiterait à environ 80W.

Heureusement, la technologie ne cessant d’avancer, il est apparu récemment des panneaux souples haut rendement.

panneau souple 130w

Ce panneau possède tous les avantages (sauf le prix…).

Léger, il fait 2.2kg, fin 1.7mm, haut rendement 130w pour 0.84m², ce sera donc ce type de panneau qui équipera le vélomobile, le support sera en mousse stratifiée carbone pour faire prendre une forme aérodynamique à l’ensemble.

Je viens de découvrir de nouveaux panneaux aux caractéristiques encore meilleures, un 30w (+10w avec éclairage arrière) a été commandés, des tests a été effectués dès la réception.

Caractéristiques constructeur :

  • 30Wc en face avant, 10Wc en face arrière (nécessite un fond blanc, ce qui est parfait avec le vélomobile en dessous ).
  • 300 grammes soit 100w/kg en mode une face et 133Wc/kg en mode bifacial.
  • 650*265mm => 0.17m² pour 30(40)Wc soit 176 (235)Wc au m² soit un rendement de 23,5% !!!

J’espère pour le moment que le produit tiendra ses promesses  !

Note : je viens d’avoir le prix livré de 10 panneaux, donc 1370€ pour 300Wc

Achat du vélomobile

Je vais vous expliquer comment j’ai bien pu choisir mon vélomobile :

Tout à commencé après une longue période de lecture du forum vélorizontal ou on pouvait y lire de nombreux récits de possesseurs de vélomobile, tous plus fous les uns que les autres de leur machine. Je me suis donc laisser tenter par un essai, le modèle que je convoitais à ce moment, étant le WAW.

J’ai donc été au Mans chez Joël Vincent dans son « vélomobile center »

Et la l’essai de ce waw m’a confirmé ce que je pensais, le vélomobile est LA solution. La circulation en ville étant immédiatement sympa et une fois sortie de la ville le WAW peut sortir son potentiel, les 50km/h ne tardent pas et comme par magie cette vitesse peut se conserver sans vraiment ce fatiguer sur le plat, seul les montées restent dures mais l’assistance sera là pour ça. Je suis vraiment conquis par le vélomobile mais moins par le véhicule qui, bien que propre à première vue laisse paraître de petits défauts qui me chagrinent un peu (surtout vu le prix de la bête) et ayant déjà en tête la construction, je ne signe pas le chèque de suite… Puis, vient la rencontre vélorizonormandie, rencontre de fous ne jurant que par le vélo couché  (tout de même près d’une centaine…).

J’ai pu faire l’essai là-bas d’un Milan SL, une monture, digne de pas mal de qualificatif et qui même si elle est plus petite que la majorité des vélomobiles, m’a prouvé tout de suite sa force, elle démultiplie la mienne !!! En effet, une bonne partie de la flote de vélomobile de Joël V étant présente et étant resté sur ma faim avec le WAW, je décide d’essayer plusieurs de ses vélomobiles pour me faire une idée plus précise.

Je commence par un Alleweder A7.

Le A7 tient ses promesses pour ce qui est de la solidité, les parois semblent très épaisses, la fibre utilisée digne d’un bon pare-chocs pas de problème celui là ne craint rien dans la circulation. En revanche, il pèse très lourd (près de 35kg) et son aérodynamique est assez mauvais. De plus, son accessibilité n’est pas très bonne et je n’aime pas la roue arrière en 20″, cela pose problème pour la mise en place d’un moteur moyeu dans celle-ci, j’abandonne donc cette idée, la vitesse max atteinte étant de 40km/h  je suis assez déçu.

Vient ensuite, l’essai du Milan Mk2.

Déjà bien plus efficace que le A7, le Milan Mk2 montre toute fois ses limites par un poids à vide de près de 33kg  et un volume intérieur assez (trop?) grand. On se rend compte que le véhicule pratique pour aller faire les courses ou pour les personnes de grandes tailles, est sur-dimensionné pour moi. Pour info, la vitesse max atteinte est déjà de près de 68km/h dans la descente ou j’étais à environ 40km/h avec le modèle précédent…

Puis vient l’essai du Milan SL :

L’essai montre tout de suite les capacités : la première montée qui se faisait difficilement avec les autres, passe 5km/h plus vite. La descente suivante m’oblige à arrêter de pédaler ( vers 75km/h ) et plus fort encore j’arrive à garder une vitesse supérieur à 70km/h dans la portion plate qui suit. Je poursuis un peu mon essai pour m’apercevoir que la vitesse prise lors de la descente permet de prendre la montée qui suit sereinement et sans vraiment forcer je finis cette montée à 20km/h là où avec les autres j’étais entre 10 et 12km/h.

Sur le plan performance : le résultat est là, avec un poids de moins de 28kg et une aérodynamique à la pointe ce modèle est à mon avis ce qui se fait de mieux ! De plus, la finition est assez bonne, la direction précise sans être dure et l’accessibilité bonne car ayant une grande ouverture. Ensuite,  même si le vélo ne dispose pas d’amortisseurs arrières, les sièges posés sur les tampons en élastomère absorbent bien les diverses bosses et trous de la route et un bon revêtement sur le siège (mousse, ventisit) finira de  filtrer les irrégularités de la route. Les roues avant étant amorties ne posent pas de problèmes non plus (sauf une garde au sol un peu trop faible de 4cm qui sera remontée à 6 ou 7 cm).

Mon choix est donc fait, ce sera un Milan SL !

Le plus dur restant maintenant de trouver un modèle d’occasion car les neufs ont un délai de fabrication de 16 à 18mois, un peu trop pour moi…

Mais pour cela, Joël V  est là et il recherche déjà le VM de mes rêves.

Pour ce qui est de la partie financement, le plus simple est d’avoir l’argent… Hélas, les 5000 à 8000€ sont une somme conséquente à rassembler. Dans mon cas, je suis déjà en relation avec plusieurs sociétés pour me faire sponsoriser et espère encore trouver de nouvelles personnes pour m’aider dans ce projet.

Petite mise à jour :

Aucun  Milan SL n’étant disponible après réflexion, j’ai décidé de repartir sur ma première idée qui était un WAW, parce qu’il est bien plus facile à modifier et a réparer en cas de pannes grâce a ses parties avant et arrière amovibles. Parce que mine de rien, ça marche bien un WAW !

Et aussi, parce que le WAW est moins cher et plus disponible… tout simplement !